Bienvenue sur le Site de Stéphane Rouyer

03/08/2016

Retour dans l'épine.

posté à 16h35 dans "Saison 2016"

Il y a 4 ans (1er aout 2012) j’ai eu mon accident de vélo. Depuis, je rame à mort. Pour tout le monde (surtout le professeur Aubourg à Paris, spécialiste mondial des leucodystrophies) ma maladie a évolué à cause de l’inactivité qui a suivi, enfin presque tout le monde car pour le médecin expert, sans doute à la solde de l’assurance de mon agresseur, l’accident n’avait rien à voir (avant de me voir, il ne savait pas ce qu’était une leucodystrophie !). Il m’a bien baisé cet enc…..
Après, j’ai du subir 2 arthrodèses, la 1ere en septembre 2014 (Vertèbre L3 et L4) et la 2eme en novembre 2015, Vertèbres L4/L5 et L5 sacrum 1. Pour le neurochirurgien qui m’a opéré, l’accident n’est pas en cause mais il n’a pas arrangé les choses. Depuis ma dernière opération, j’ai une inflammation épidurale du canal médullaire. Ça me bloque les nerfs par moments, j’ai vraiment du mal à marcher.
J’ai recommencé le sport. Dans l’eau, je n’ai pas de problèmes car je ne bouge pas les jambes (pull boy). En fauteuil, c’est pareil, je n’ai ni progressé ni régressé. Je fais juste des sorties pour mettre le nez dehors.
Là, où c’est le plus dur, c’est en vélo car j’ai fondu des jambes, j’ai plus de puissance (je ne suis pas comme les pros, je ne prends pas d’Aicar.
J’ai du mal à rouler sur le plat dans le vent et je rame dans les bosses. Je suis bien content quand j’arrive à faire une sortie à 22 km/h de moyenne. Je préfère sortir tout seul.
Jusqu’à maintenant, je n’avais fait que des « talus » et 2 fois le col du Marais (le plus facile dans le coin). Ça faisait 3 fois, que je voulais faire le col de l’épine (7 kilomètres à 7 et 8/100), mais arrivé au pied, je me dégonflais. Le 1er aout 2012, c’est en faisant ce col que j’ai eu l’accident dans la descente et j’avais la trouille de pas pouvoir arriver au sommet.


Et ce matin, j’ai pris mon courage à 2 mains, et je l’ai fait. Je suis monté à ma main, 32/25, sans me mettre dans le rouge et surtout sans avoir envie de faire demi -tour. C’est sûr que je me suis fait doubler par des mobylettes, mais c’était des jeunes et ils devaient sûrement être en bonne santé.

Je ne me suis pas fait mal et j’ai bien réussi à rentrer au bled (40 bornes et pas tout plat). En tout, ça m’a fait 84 kil et 4 heures le cul sur la selle (pas une moyenne de pros !). Je n’ai pas la prétention de dire que j’ai fait un exploit, je l’ai simplement fait pour moi, pour ma satisfaction personnelle. J’ai passé 4 plombes dehors, au soleil, j’ai réussi à passer le col, je suis content même si maintenant, j’ai mal aux pattes arrières et que j’en chie pour marcher.
Je vais pouvoir, essayer de faire d’autres cols, ce n’est pas ce qui manque autour du lac.

 


03/06/2016

Rudy Project

posté à 10h08 dans "Saison 2016"

Depuis 2008, j’ai des casques et des lunettes Rudy Project.
Cette année, j’ai cédé à la mode du fluo (sur la piste cyclable, y’en a c’est des vrais
Play mobile), mais je suis resté sobre! Vu comme je roule, je préfère rester discret.


C’est vraiment des super casques, très légers (lors des Ironman, je le gardais sur la tète lors des 180 bornes en vélo et lors du marathon soit près de 11h sans être gêné, en l’oubliant totalement) et en plus ils sont très résistants (j’ai eu 2 gros cartons, à chaque fois le casque que je portais a été cabossé, mais pas la tète).
Merci Rudy Project de continuer à me soutenir.

 

www.rudyfrance.fr


03/04/2016

Polar M450

posté à 07h40 dans "Saison 2016"

Depuis une bonne dizaine d’année, Polar m’équipe avec des compteurs que ce soit pour mes vélos ou pour mes fauteuils. J’ai toujours été très content de ces produits, de la précision, de qualité et de la longévité. J’ai jamais eu un problème avec.
Maintenant, je ne peux plus faire de courses, Polar ne me sponsorise plus, mais ils continuent à m’aider avec un nouveau compteur GPS le M450.


Il a été très simple à initialiser sur l’ordi, rentrer mes données, très simple à installer sur le vélo. Hier, j’ai fait ma 1ere sortie vélo avec. C’est vraiment précis, fini les erreurs de kilométrages lors des sorties. Il est très facile de fonctionnement et en rentrant, je l’ai branché sur l’ordi et j’ai pu voir mon parcours et toutes mes données.
Merci Polar et Cyril.

 


15/03/2016

C'est la reprise

posté à 11h55 dans "Saison 2016"

Ça y est, j’ai recommencé à « refaire le métier ». Pour l’instant c’est des sorties tranquilles et pas longues. Il fait beau, j’en profite pour mettre le nez dehors. Mais c’est dur car je n’avais pas fait de vélo depuis septembre et à chaque sortie (3 fois pour l’instant) au retour sur la piste cyclable le long du lac, il y a du vent et comme j’ai plus grand-chose dans les pattes arrières, je rame à mort pour arriver à rentrer. Tous les jours, il y a du vent, la bise comme on dit ici, le vent du nord. La piste cyclable est orientée nord/sud, à l’aller ça va à peu près mais au retour, c’est la galère car le vent s’est levé. Il faudrait partir tôt, mais on n’est que mi-mars et dès potron-minet, il fait un peu frais.


J’ai aussi repris le fauteuil. Pour l’instant, je ne fais que du plat. Ça va à peu près. Comme pour le vélo, si je ne veux pas ramer dans le vent, je dois partit bonne heure (9h).
J’ai recommencé à nager, à la piscine d’Aix les Bains (50 m en plein air) ou à l’Ile Bleue de Seynod (25 m couverte). Dans l’eau, pas de problème de vent, et comme je nage avec mon pull boy, j’ai pas mal aux jambes, dans l’eau elles me servent à rien. Que ce soit dans l’eau, en vélo ou en fauteuil, j’avance pas, mais je suis content de pouvoir refaire du sport et comme je n’ai aucun objectif, je m’en fous. Ça me fait du bien à la tronche et c’est le principal.

 


14/02/2016

30 ans mon grand

posté à 08h50 dans "Saison 2016"

Il y’a pile poil 30 ans, je devenais papa. A 0h50, à la clinique générale d’Annecy, mon fils Sébastien est né. Ça me rajeuni pas !
Je m’en rappelle très bien, de l’accouchement, de la 1ere couche que j’ai changée.
Il a bien grandi. Il a longtemps nagé au club de natation de Seynod, il a fait du vélo (route et VTT), du triathlon. Il est en train de finir ses 10 ans d’armée (2 fois en Afghanistan) chez les chasseurs Alpins et à partir du 5 mars 2016, une nouvelle vie va commencer pour Seb.
Cela fait 30 ans que je l’aime et que je suis très fier de lui.
Be strong and take care my great.


 




» Consulter les archives

RSS